Click here to close now.




















Welcome!

Industrial IoT Authors: Patrick Hubbard, Adine Deford, Continuum Blog, Kaazing Blog, Cloud Best Practices Network

News Feed Item

EURO DISNEY S.C.A.: Annonce ses résultats de l'exercice 2012

MARNE-LA-VALLEE, France, November 8, 2012 /PRNewswire/ --

  • Chiffre d'affaires en hausse de 2 % à 1,3 milliard d'euros, reflétant un niveau record de fréquentation des parcs avec 16 millions de visiteurs et une augmentation des dépenses par visiteur
  • EBITDA en baisse de 7 millions d'euros à 177 millions d'euros, reflétant une moindre performance des activités de développement immobilier
  • Chiffre d'affaires et EBITDA en hausse sur le second semestre, respectivement de 5 % et 10 %, grâce notamment aux festivités du 20ème anniversaire  
  • Perte nette en hausse de 36 millions d'euros, principalement liée à l'impact non récurrent du refinancement de la dette du Groupe pour 32 millions d'euros
  • Finalisation du refinancement de la dette du Groupe permettant de réduire le coût de la dette et de bénéficier d'une plus grande flexibilité pour investir dans le développement des activités

Euro Disney S.C.A. (la "Société"), société mère d'Euro Disney Associés S.C.A. ("EDA"), société d'exploitation de Disneyland® Paris, a présenté aujourd'hui les résultats financiers consolidés du groupe (le "Groupe") pour l'exercice 2012, qui s'est achevé le 30 septembre 2012 (l' "Exercice")[1].

    Données financières clés                                 Exercice
    (en millions d'euros, non audité)             2012         2011           2010

    Produits des activités ordinaires          1 324,3      1 294,2        1 271,8
    Charges d'exploitation                    (1 320,9)    (1 282,7)      (1 237,7)
    Résultat d'exploitation                        3,4         11,5           34,1
 
    Plus : dotations aux amortissements          173,8        173,0          167,4
    EBITDA2                                      177,2        184,5          201,5
    EBITDA en pourcentage du chiffre d'affaires   13,4%        14,3%          15,8%
 
    Résultat net de l'ensemble consolidé        (100,2)       (63,9)         (45,2)
    Part du Groupe                               (85,6)       (55,6)         (39,9)
    Part des minoritaires                        (14,6)        (8,3)          (5,3)
 
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation     142,7        168,7          236,7
    Flux de trésorerie utilisés pour les
     opérations d'investissement                (152,0)       (79,6)         (86,8)
    Free cash flow 2                              (9,3)        89,1          149,9
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
     - solde en fin de période                   114,3        366,1          400,3
 


Données opérationnelles clés[2]

    Fréquentation des parcs à thèmes 
    (en millions)                                 16,0         15,6           15,0
    Dépense moyenne par visiteur (en euros)      46,44        46,16          45,21
    Taux d'occupation des hôtels                  84,0%        87,1%          85,4%
    Dépense moyenne par chambre (en euros)      231,33       218,80         208,92

    --------------------------------------------------
    1. Les comptes consolidés du Groupe ont été arrêtés par le Gérant le 7 novembre 2012.
    2. Veuillez vous référer à l'Annexe 8 pour la définition de l'EBITDA, du Free 
       cash flow et des statistiques opérationnelles clés.


Concernant les résultats, Philippe Gas, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré :

"Au cours de l'exercice 2012, Euro Disney a franchi deux étapes clés de son histoire. En premier lieu, les festivités de notre 20ème anniversaire nous ont donné une visibilité sans précédent dans toute l'Europe, ce qui a contribué à notre bonne performance au second semestre avec une progression de 5 % des revenus de nos activités touristiques. En second lieu, avec le soutien de The Walt Disney Company, le Groupe a sensiblement amélioré son profil d'endettement grâce à une opération de refinancement d'un montant de 1,3 milliard d'euros.

Nous avons atteint une fréquentation record de 16 millions de visiteurs dans un contexte économique difficile, ce qui démontre la solidité de nos fondamentaux, la pertinence de nos stratégies et la forte attractivité de notre produit. La hausse de la satisfaction des visiteurs et la croissance de l'activité que nous constatons aujourd'hui ne sont que les premiers retours sur les investissements réalisés depuis 18 mois dans nos actifs et pour nos Cast Members.

L'exercice 2012 a été une année charnière pour Disneyland Paris. Avec l'aide de nos Cast Members, nous sommes confiants dans notre capacité à nous appuyer sur les succès récents pour poursuivre le développement de la destination et la croissance de nos activités pour atteindre une rentabilité durable dans les années à venir."

Refinancement du Groupe de 2012

Le 18 septembre 2012, le Groupe a annoncé le refinancement de sa dette, à l'exception des financements déjà consentis par The Walt Disney Company ("TWDC"), par des prêts octroyés par TWDC et deux de ses filiales françaises, pour un montant global de 1 332 millions d'euros (le "Refinancement de 2012"). Le Refinancement de 2012 a été finalisé le 27 septembre 2012. Grâce à ce refinancement, le taux d'intérêt moyen de la dette du Groupe s'est réduit de façon sensible et le Groupe bénéficie désormais d'une plus grande flexibilité opérationnelle grâce à la suppression des contraintes financières imposées par les précédents accords de financement, notamment celles relatives aux restrictions en matière d'investissements. Enfin, l'extension de la maturité de la dette jusqu'en 2030 ainsi qu'un échéancier de remboursement plus progressif permettent au Groupe d'améliorer sa capacité à investir dans le développement de son activité sur le long terme et à créer plus de valeur pour l'ensemble de ses actionnaires.

Pour plus d'informations sur le Refinancement de 2012, voir les communiqués de presse des 18 et 27 septembre 2012, publiés par le Groupe et disponibles sur son site internet.

Chiffre d'affaires par activité

                                                Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)         2012        2011  Montant        %

    Parcs à thèmes                           750,5       723,2     27,3        3,8%
    Hôtels et Disney Village(R)              518,6       510,8      7,8        1,5%
    Autres                                    45,9        37,7      8,2       21,8%
    Activités touristiques                 1 315,0     1 271,7     43,3        3,4%
    Activités de développement immobilier      9,3        22,5    (13,2)     (58,7)%
    Chiffre d'affaires                     1 324,3     1 294,2     30,1        2,3%


Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques est en hausse de 43,3 millions d'euros pour s'établir à 1 315,0 millions d'euros, contre 1 271,7 millions d'euros au titre de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes augmente de 4 % pour s'établir à 750,5 millions d'euros, contre 723,2 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une hausse de 3 % de la fréquentation des parcs à thèmes à 16,0 millions de visiteurs, ainsi qu'une augmentation de 1 % de la dépense moyenne par visiteur à 46,44 euros. La hausse de la fréquentation des parcs à thèmes s'explique par un plus grand nombre de visiteurs français et belges, partiellement compensé par une baisse du nombre de visiteurs espagnols, italiens et néerlandais. L'augmentation de la dépense moyenne par visiteur traduit une augmentation des dépenses en marchandises et en restauration, partiellement compensée par une diminution des dépenses liées aux entrées.

Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village® est en hausse de 2 % pour s'établir à 518,6 millions d'euros, contre 510,8 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une hausse de 6 % de la dépense moyenne par chambre à 231,33 euros, partiellement compensée par une baisse de 3,1 points du taux d'occupation des hôtels à 84,0 %. La hausse de la dépense moyenne par chambre s'explique par une hausse du prix des chambres, partiellement compensée par une baisse des dépenses en restauration. La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 60 000 nuitées de moins qu'au cours de l'exercice précédent, correspondant essentiellement à une baisse du nombre de visiteurs en provenance des marchés étrangers, ainsi qu'à une baisse de l'activité de tourisme d'affaires, partiellement compensées par une hausse du nombre de visiteurs français passant la nuit sur le site.

Les autres revenus sont en hausse de 8,2 millions d'euros pour s'établir à 45,9 millions d'euros contre 37,7 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique par une augmentation des revenus liés aux services de transport et de voyages proposés aux visiteurs et par une hausse des revenus de partenariat.

Le chiffre d'affaires généré par les activités de développement immobilier est en baisse de 13,2 millions d'euros pour s'établir à 9,3 millions d'euros, contre 22,5 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par un nombre inférieur de transactions conclues au cours de l'Exercice par rapport à l'exercice précédent. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l'importance des transactions varient d'une année à l'autre.

Charges d'exploitation

                                               Exercice           Variation
    (en millions d'euros, non audité)       2012        2011  Montant      %
    Charges d'exploitation directes (1)  1 077,5     1 052,1     25,4     2,4%
    Dépenses de marketing et ventes        136,0       128,6      7,4     5,8%
    Frais généraux et administratifs       107,4       102,0      5,4     5,3%
    Charges d'exploitation               1 320,9     1 282,7     38,2     3,0%
 


  1. Les charges d'exploitation directes comprennent principalement les frais de personnel opérationnel, les dotations aux amortissements liées aux opérations, les coûts des ventes, les redevances de licence et la rémunération du gérant. Au titre de l'Exercice et de l'exercice précédent, les redevances de licence et la rémunération du gérant s'élevaient respectivement à 76,8 millions d'euros et 74,2 millions d'euros.

Les charges d'exploitation directes sont en hausse de 25,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, traduisant principalement une hausse des salaires et des frais variables liés au volume des activités touristiques, partiellement compensée par une baisse des charges liées aux activités de développement immobilier.  

Les dépenses de marketing et ventes sont en hausse de 7,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. Cette hausse s'explique essentiellement par des campagnes media supplémentaires, ainsi que par une augmentation des activités liées aux ventes.

Les frais généraux et administratifs sont en hausse de 5,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, traduisant la hausse des salaires, ainsi que davantage d'initiatives menées en faveur des employés du Groupe et une augmentation des dépenses liées aux projets informatiques.

Charges financières nettes

                                                 Exercice            Variation
    (en millions d'euros, non audité)       2012       2011    Montant        %
    Produits financiers                      4,8        5,0      (0,2)     (4,0)%
    Charges financières, hors impact du
     Refinancement de 2012                 (76,5)     (80,7)      4,2      (5,2)%
    Sous-total                             (71,7)     (75,7)      4,0      (5,3)%
    Charges financières nettes liées au
     Refinancement de 2012                 (32,0)         -     (32,0)      n/a
    Charges financières nettes            (103,7)     (75,7)    (28,0)     37,0%


n/a : non applicable.

Les charges financières, hors impact du Refinancement de 2012, sont en baisse de 4,2 millions d'euros, reflétant la diminution de la dette moyenne par rapport à l'exercice précédent, ainsi qu'une hausse des intérêts intégrés au financement des immobilisations en cours.

Les charges nettes liées au Refinancement de 2012 se sont élevées à 32,0 millions d'euros. Ce montant se compose des coûts relatifs à l'exercice par le Groupe des options d'achat des actifs du Parc Disneyland® et des terrains sous-jacents, de cinq hôtels et du Disney Village®. Ces actifs étaient précédemment loués dans le cadre de contrats de crédit-bail. Ces coûts ont été partiellement compensés par un gain net lié à l'extinction de la dette. Ces impacts sont détaillés dans le tableau ci-dessous :

    (en millions d'euros, non audité)                                   Exercice 2012
    Frais variables relatifs à l'exercice anticipé des options d'achat         (36,0)
    Droits d'enregistrement, nets des reprises de provisions                   (38,4)
    Frais de notaires                                                           (2,0)
    Impact net de l'acquisition des actifs                                     (76,4)
 
    Impact net de l'extinction de la dette                                      44,4
 
    Charges financières nettes liées au Refinancement de 2012                  (32,0)
 


Résultat net

Au titre de l'Exercice, la perte nette de l'ensemble consolidé s'établit à 100,2 millions d'euros, contre une perte nette de 63,9 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette augmentation de la perte nette de 36,3 millions d'euros reflète notamment l'impact net du Refinancement de 2012. La perte nette part du Groupe s'élève à 85,6 millions d'euros et la perte nette part des minoritaires s'établit à 14,6 millions d'euros.

Flux de trésorerie

Au 30 septembre 2012, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élèvent à 114,3 millions d'euros, en baisse de 251,8 millions d'euros par rapport au 30 septembre 2011.

                                                                 Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                       2012        2011  Variation
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation               142,7       168,7     (26,0)
    Flux de trésorerie utilisés pour les 
     opérations d'investissement                          (152,0)      (79,6)    (72,4)
    Free cash flow                                          (9,3)       89,1     (98,4)
    Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (242,5)     (123,3)   (119,2)
    Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie  (251,8)      (34,2)   (217,6)
 
    Trésorerie et équivalents de trésorerie 
      - solde en début de période                          366,1       400,3     (34,2)
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
      - solde en fin de période                            114,3       366,1    (251,8)
 


Le Free cash flow utilisé au cours de l'Exercice s'établit à 9,3 millions d'euros, contre 89,1 millions d'euros générés au titre de l'exercice précédent.

Les flux de trésorerie générés par l'exploitation s'élèvent à 142,7 millions d'euros au titre de l'Exercice, contre 168,7 millions d'euros générés au titre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par un besoin en fonds de roulement plus élevé, principalement dû aux paiements anticipés effectués lors du Refinancement de 2012, notamment sur les intérêts courus de la dette refinancée. Ces derniers ont été réglés en septembre 2012 alors qu'ils auraient dû être payés au cours de l'exercice 2013 et des exercices suivants. Ces effets sont partiellement compensés par un moindre besoin en fonds de roulement relatif aux activités de développement immobilier et par un report complémentaire de paiement en dette subordonnée à long terme de 8,9 millions d'euros de redevances de licence.

Les flux de trésorerie utilisés pour les opérations d'investissement s'élèvent à 152,0 millions d'euros au cours de l'Exercice, contre 79,6 millions d'euros utilisés au titre de l'exercice précédent. Cette hausse reflète les investissements liés à un projet de développement pluriannuel du Parc Walt Disney Studios®, qui comprend notamment une nouvelle attraction, ainsi que les investissements destinés à renforcer l'expérience des visiteurs pour les festivités du 20ème anniversaire de Disneyland Paris®.

Les flux de trésorerie utilisés par les opérations de financement s'élèvent à 242,5 millions d'euros au cours de l'Exercice, contre 123,3 millions d'euros utilisés au titre de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique principalement par les remboursements d'emprunts bancaires réalisés par le Groupe aux échéances prévues jusqu'au Refinancement de 2012, ainsi que par les impacts du Refinancement de 2012 sur la trésorerie.

Evènements récents et à venir

Festivités du 20ème anniversaire

Les festivités du 20ème anniversaire de Disneyland Paris® ont été lancées en avril dernier. De nouvelles expériences sont proposées aux visiteurs, dont Disney Dreams®!, un spectacle nocturne qui a généré l'un des taux de satisfaction les plus élevés jamais constaté pour un spectacle ou une attraction.  

Echéances de remboursement des emprunts

Le Groupe prévoit de rembourser 1,4 million d'euros d'emprunts TWDC au cours de l'exercice 2013, conformément aux nouvelles échéances définies dans le cadre du Refinancement de 2012.

Villages Nature

Le projet Villages Nature, développé en partenariat avec le Groupe Pierre & Vacances - Center Parcs via une filiale commune détenue à 50 %, a franchi plusieurs étapes au cours des derniers mois. Les permis de construire de la première tranche portant sur 857 hébergements (appartements et cottages), ainsi que sur la plupart des équipements collectifs, ont été délivrés et les autorisations nécessaires obtenues auprès du préfet de région. La phase de commercialisation auprès des investisseurs individuels devrait débuter au cours du premier semestre de l'exercice 2013, l'ouverture au public étant prévue en 2016.


Webcast présentant les résultats : le 8 novembre 2012 à 11h00 (heure de l'Europe centrale)

Pour se connecter au webcast et pour consulter la présentation des résultats de l'exercice 2012 aux analystes : http://corporate.disneylandparis.fr/relations-investisseurs/publications/index.xhtml

Toutes les informations financières peuvent être consultées sur notre site internet

http://corporate.disneylandparis.fr

Code ISIN :         FR0010540740

Code Reuters :      EDLP.PA

Code Bloomberg :    EDL:FP


Le Groupe exploite le site de Disneyland® Paris qui comprend le Parc Disneyland®, sept hôtels à thèmes d'une capacité totale d'environ 5 800 chambres (sans tenir compte d'environ 2 400 chambres des hôtels exploités par des partenaires tiers, localisés sur le site), deux centres de congrès, le centre de divertissements Disney Village® et un parcours de golf de 27 trous. L'activité du Groupe comprend également le développement d'un site de 2 230 hectares, dont la moitié reste à développer. Les actions d'Euro Disney S.C.A. sont inscrites et cotées sur NYSE Euronext Paris.

    Annexe 1 :     Compte de résultat consolidé

    Annexe 2 :     Compte de résultat consolidé par segment

    Annexe 3 :     Etat de la situation financière consolidée

    Annexe 4 :     Tableau des flux de trésorerie consolidés

    Annexe 5 :     Tableau de variation des capitaux propres consolidés

    Annexe 6 :     Tableau de variation des emprunts

    Annexe 7 :     Comptes de résultat consolidés semestriels

    Annexe 8 :     Définitions

 

EURO DISNEY S.C.A.
Résultats de l'exercice 2012

                                                                              ANNEXE 1

Compte de résultat consolidé

                                                       Exercice               Variation
    (en millions d'euros, non audité)                2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             1 324,3       1 294,2     30,1      2,3%
    Charges d'exploitation                       (1 320,9)     (1 282,7)   (38,2)     3,0%
    Résultat d'exploitation                           3,4          11,5     (8,1)   (70,4)%
    Charges financières nettes                     (103,7)        (75,7)   (28,0)    37,0%
    Résultat des sociétés mises en équivalence        0,1           0,3     (0,2)     n/r
    Résultat avant impôts                          (100,2)        (63,9)   (36,3)    56,8%
    Impôt                                               -             -        -      n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           (100,2)        (63,9)   (36,3)    56,8%
    Résultat net :
    Part du Groupe                                  (85,6)        (55,6)   (30,0)    54,0%
    Part des minoritaires                           (14,6)         (8,3)    (6,3)    75,9%


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

 

                                                                              ANNEXE 2

Compte de résultat consolidé par segment

Activités touristiques

                                                          Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)                2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             1 315,0       1 271,7     43,3       3,4%
    Charges d'exploitation                       (1 316,8)     (1 270,5)   (46,3)      3,6%
    Résultat d'exploitation                          (1,8)          1,2     (3,0)      n/r
    Charges financières nettes                     (103,7)        (75,5)   (28,2)     37,4%
    Résultat des sociétés mises en équivalence        0,1           0,3     (0,2)      n/r
    Résultat avant impôts                          (105,4)        (74,0)   (31,4)     42,4%
    Impôt                                               -             -        -       n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           (105,4)        (74,0)   (31,4)     42,4%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

 

Activités de développement immobilier

                                                    Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)            2012       2011   Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             9,3       22,5    (13,2)     (58,7)%
    Charges d'exploitation                       (4,1)     (12,2)     8,1      (66,4)%
    Résultat d'exploitation                       5,2       10,3     (5,1)     (49,5)%
    Charges financières nettes                      -       (0,2)     0,2        n/r
    Résultat des sociétés mises en équivalence      -          -        -        n/a
    Résultat avant impôts                         5,2       10,1     (4,9)     (48,5)%
    Impôt                                           -          -        -        n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé          5,2       10,1     (4,9)     (48,5)%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

                                                                              ANNEXE 3

Etat de la situation financière consolidée

                                                          Aux 30 septembre
    (en millions d'euros, non audité)                   2012             2011
 
    Actifs non courants
    Immobilisations corporelles                      1 860,8          1 880,3
    Immeubles de placement                              14,2             14,2
    Immobilisations incorporelles                       36,1             40,1
    Trésorerie des sociétés ad hoc                      21,3             79,7
    Autres                                               8,9             13,6
                                                     1 941,3          2 027,9
 
    Actifs courants
    Stocks                                              38,7             38,0
    Clients, comptes rattachés et autres créances      116,8            120,9
    Trésorerie et équivalents de trésorerie            114,3            366,1
    Autres                                              24,8             17,4
                                                       294,6            542,4
    Total actif                                      2 235,9          2 570,3
 
    Capitaux propres
    Capital social                                      39,0             39,0
    Primes d'émission                                1 627,3          1 627,3
    Réserves consolidées                           (1 659,4)        (1 574,0)
    Autres                                            (15,7)            (2,7)
    Total capitaux propres - part du Groupe            (8,8)             89,6
 
    Intérêts minoritaires                                2,7             86,6
    Total capitaux propres                             (6,1)            176,2
 
    Passifs non courants
    Emprunts                                         1 709,3          1 723,8
    Produits constatés d'avance                         15,6             16,1
    Provisions                                          12,3             21,4
    Autres                                              51,8             70,5
                                                     1 789,0          1 831,8
 
    Passifs courants
    Fournisseurs et autres créditeurs                  331,7            311,9
    Emprunts                                             1,7            152,9
    Produits constatés d'avance                        112,3             95,8
    Autres                                               7,3              1,7
                                                       453,0            562,3
 
    Total passif                                     2 242,0          2 394,1
    Total capitaux propres et passif                 2 235,9          2 570,3
 


                                                                              ANNEXE 4

Tableau des flux de trésorerie consolidés

                                                                             Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                                    2012        2011
 
    Résultat net de l'ensemble consolidé                               (100,2)      (63,9)
 
    Eléments sans effet sur la trésorerie ou sur les actifs et passifs circulants
    :
    Dotations aux amortissements                                        173,8       173,0
    Impact du Refinancement de 2012 sur le résultat net                  32,0           -
    Variation nette des provisions                                        7,5         6,7
    Valeur nette comptable des immeubles de placement vendus                -         0,7
    Autres                                                                2,0         2,9
 
    Variation des actifs et passifs circulants
    Variation des créances, produits constatés d'avance et autres actifs  5,9        (4,1)
    Variation des stocks                                                 (0,8)       (8,8)
    Variation des créditeurs, charges constatées
     d'avance et autres passifs                                          22,5        62,2
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation                            142,7       168,7
 
    Acquisition d'immobilisations corporelles et incorporelles         (148,1)      (77,0)
    Investissements liés aux sociétés mises en équivalence               (3,9)       (2,6)
    Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement            (152,0)      (79,6)
 
    Ventes nettes / (achats nets) d'actions propres                       0,3        (0,2)
    Remboursement des emprunts jusqu'au Refinancement de 2012          (136,4)     (123,1)
    Nouvelle dette accordée par TWDC lors du Refinancement de 2012    1 331,8           -
    Remboursement des emprunts lors du Refinancement de 2012         (1 336,2)          -
    Paiement de coûts encourus lors du Refinancement de 2012           (102,0)          -
    Flux de trésorerie liés aux opérations de financement              (242,5)     (123,3)
 
    Variations de trésorerie et équivalents de trésorerie              (251,8)      (34,2)
    Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période      366,1       400,3
    Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période      114,3       366,1
 


Compléments d'information sur les flux de trésorerie

                                                              Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                    2012          2011
    Informations complémentaires :
    Paiement d'intérêts                                  69,9          45,3


                                                                              ANNEXE 5

Tableau de variation des capitaux propres consolidés

                            Au 30            
    (en millions d'euros, septembre     Résultat de         Déconsolidation
     non audité)             2011    l'exercice 2012  Autres   des sociétés 
                                                             de financement Au 30 septembre
                                                              de la Phase I            2012
 
    Capitaux propres
    Capital social           39,0             -          -             -             39,0
    Primes d'émission     1 627,3             -          -             -          1 627,3
    Réserves consolidées (1 574,0)        (85,6)       0,2             -         (1 659,4)
    Autres                   (2,7)            -      (13,0)(1)         -            (15,7)
    Total capitaux propres
     - part du Groupe        89,6         (85,6)     (12,8)            -             (8,8)
 
    Intérêts minoritaires    86,6         (14,6)      36,0 (2)    (105,3)             2,7
 
    Total capitaux propres  176,2        (100,2)      23,2        (105,3)            (6,1)
 


  1. Correspond principalement aux écarts actuariels sur les engagements d'indemnités de départ à la retraite des salariés ainsi que les pertes latentes sur les instruments de couverture de change.
  2. Correspond principalement à des montants encourus au cours du Refinancement de 2012 au bénéfice des associés des sociétés de financement de la Phase I. Dans le cadre du Refinancement de 2012, le Groupe a acquis certains actifs qu'il louait précédemment à ces sociétés dans le cadre de contrats de crédit-bail. Les sociétés de financement de la Phase I ont ensuite été déconsolidées.

 

                                                                              ANNEXE 6

Tableau de variation des emprunts

                                                                              Exercice 2012
    (en millions d'euros,      Au 30                                                  Au 30 
    non audité)            septembre                                              septembre 
                                2011  Augmentations  Diminutions(4) Transferts(5)      2012
 
    Emprunts CDC seniors       234,8           -           (234,8)           -            -
    Emprunts CDC subordonnés   820,4        10,7(1)        (831,1)           -            -
    Emprunts de la Phase IB     29,7         0,4(2)         (30,1)           -            -
    Avances Associés 
    - Phase IA                 191,0           -           (191,0)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IB                  75,4         0,1(2)         (75,5)           -            -
    Dette TWDC                 372,3     1 338,2(3)             -         (1,4)     1 709,1
    Emprunts sur crédit-bail 
    capitalisé                   0,2         0,3                -         (0,3)         0,2
    Emprunts non courants    1 723,8     1 349,7         (1 362,5)        (1,7)     1 709,3
 
    Emprunts CDC seniors         2,1           -             (2,1)           -            -
    Emprunts CDC subordonnés     2,4           -             (2,4)           -            -
    Emprunts de la Phase IA     35,4         0,1(2)         (35,5)           -            -
    Emprunts de la Phase IB     20,2           -            (20,2)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IA                  81,8           -            (81,8)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IB                  10,9           -            (10,9)           -            -
    Dette TWDC                     -           -                -          1,4          1,4
    Emprunts sur crédit-bail
    capitalisé                   0,1         0,1             (0,2)         0,3          0,3
    Emprunts courants          152,9         0,2           (153,1)         1,7          1,7
    Total emprunts           1 876,7     1 349,9         (1 515,6)           -      1 711,0


  1. Dont 5,1 millions d'euros dans le cadre du mécanisme de report d'intérêts courus sur certains emprunts CDC subordonnés au titre de l'exercice précédent. Pour plus d'informations, voir le Document de Référence 2011.
  2. Ajustement pour taux d'intérêt effectif. Suite à la restructuration de 2005, ces emprunts ont été modifiés de façon substantielle. Conformément à la norme IAS 39, la valeur comptable de cette dette a été remplacée par sa juste valeur après modification. L'ajustement pour taux d'intérêt effectif reflète le taux d'intérêt estimé sur le marché lors de la modification, lequel était supérieur au taux contractuel.
  3. Augmentation liée aux nouveaux emprunts accordés par TWDC dans le cadre du Refinancement de 2012, ainsi qu'au report contractuel d'intérêts courus sur les emprunts TWDC avant le Refinancement de 2012.
  4. Diminution des emprunts liée au Refinancement de 2012, ainsi qu'aux remboursements des échéances contractuelles jusqu'au Refinancement de 2012.
  5. Transferts des emprunts non courants en emprunts courants, sur la base des échéances contractuelles de remboursement des 12 prochains mois.  

 


 

                                                                              ANNEXE 7

Comptes de résultat consolidés semestriels

Premier Semestre

                                                   Premier semestre              Variation
    (en millions d'euros, non audité)              2012           2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             552,4          557,2    (4,8)    (0,9)%
    Charges d'exploitation                      (637,1)        (618,3)   (18,8)      3,0%
    Résultat d'exploitation                      (84,7)         (61,1)   (23,6)     38,6%
    Charges financières nettes                   (36,0)         (38,6)      2,6    (6,7)%
    Résultat des sociétés mises en équivalence    (0,2)            0,2    (0,4)       n/r
    Résultat avant impôts                       (120,9)         (99,5)   (21,4)     21,5%
    Impôt                                             -              -        -       n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé        (120,9)         (99,5)   (21,4)     21,5%
 
    Résultat d'exploitation                      (84,7)         (61,1)   (23,6)     38,6%
    Plus : dotations aux amortissements            86,4           86,3      0,1      0,1%
    EBITDA                                          1,7           25,2   (23,5)   (93,3)%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

Second Semestre

                                                   Second semestre          Variation
    (en millions d'euros, non audité)              2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             771,9         737,0     34,9        4,7%
    Charges d'exploitation                      (683,8)       (664,4)   (19,4)        2,9%
    Résultat d'exploitation                        88,1          72,6     15,5       21,3%
    Charges financières nettes                   (67,7)        (37,1)   (30,6)       82,5%
    Résultat des sociétés mises en équivalence      0,3           0,1      0,2         n/r
    Résultat avant impôts                          20,7          35,6   (14,9)     (41,9)%
    Impôt                                             -             -        -         n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           20,7          35,6   (14,9)     (41,9)%
 
    Résultat d'exploitation                        88,1          72,6     15,5       21,3%
    Plus : dotations aux amortissements            87,4          86,7      0,7        0,8%
    EBITDA                                        175,5         159,3     16,2       10,2%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

                                                                              ANNEXE 8

Definitions

L'EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) correspond au résultat d'exploitation avant dotation aux amortissements. L'EBITDA ne mesure pas la performance financière telle qu'elle est définie selon les normes IFRS et ne doit pas être considéré comme un substitut aux autres indicateurs que sont le résultat d'exploitation, le résultat net ou les flux de trésorerie liés à l'exploitation dans l'évaluation des résultats financiers du Groupe. Cependant, la direction du Groupe estime que l'EBITDA constitue un indicateur pertinent de l'appréciation de l'activité du Groupe.

Le Free cash flow correspond aux flux de trésorerie liés à l'exploitation moins ceux utilisés pour les opérations d'investissement. Le Free cash flow ne mesure pas la performance financière telle qu'elle est définie selon les normes IFRS et ne doit pas être considéré comme un substitut aux autres indicateurs que sont le résultat d'exploitation, le résultat net ou les flux de trésorerie liés à l'exploitation dans l'évaluation des résultats financiers du Groupe. Cependant, la direction du Groupe estime que le Free cash flow constitue un indicateur pertinent de l'appréciation de l'activité du Groupe.

La fréquentation des parcs à thèmes correspond au nombre de visiteurs des parcs à thèmes enregistré sur la base de la première entrée, c'est-à-dire qu'une personne visitant les deux parcs dans la même journée ne sera comptée qu'une seule fois.

La dépense moyenne par visiteur correspond au montant hors taxes moyen par jour comprenant le prix d'entrée et les dépenses en restauration et en marchandises et autres services dans les parcs à thèmes.

Le taux d'occupation des hôtels correspond au nombre de chambres occupées par jour en pourcentage du nombre de chambres total (le nombre de chambres total est d'environ 5 800 chambres).

La dépense moyenne par chambre correspond au montant hors taxes moyen par jour comprenant le prix de la chambre et des dépenses en restauration et en marchandises et autres services dans les hôtels.

Contact Presse
Laurent Manologlou
Tel: +331-64-74-59-50
Fax: +331-64-74-59-69
e-mail: [email protected]

Relations Investisseurs
Olivier Lambert
Tel: +331-64-74-58-55
Fax: +331-64-74-56-36
e-mail: [email protected]

Direction de la Communication
François Banon
Tel: +331-64-74-59-50
Fax: +331-64-74-59-69
e-mail: [email protected]

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Too often with compelling new technologies market participants become overly enamored with that attractiveness of the technology and neglect underlying business drivers. This tendency, what some call the “newest shiny object syndrome,” is understandable given that virtually all of us are heavily engaged in technology. But it is also mistaken. Without concrete business cases driving its deployment, IoT, like many other technologies before it, will fade into obscurity.
While many app developers are comfortable building apps for the smartphone, there is a whole new world out there. In his session at @ThingsExpo, Narayan Sainaney, Co-founder and CTO of Mojio, will discuss how the business case for connected car apps is growing and, with open platform companies having already done the heavy lifting, there really is no barrier to entry.
As more intelligent IoT applications shift into gear, they’re merging into the ever-increasing traffic flow of the Internet. It won’t be long before we experience bottlenecks, as IoT traffic peaks during rush hours. Organizations that are unprepared will find themselves by the side of the road unable to cross back into the fast lane. As billions of new devices begin to communicate and exchange data – will your infrastructure be scalable enough to handle this new interconnected world?
SYS-CON Events announced today that Micron Technology, Inc., a global leader in advanced semiconductor systems, will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Micron’s broad portfolio of high-performance memory technologies – including DRAM, NAND and NOR Flash – is the basis for solid state drives, modules, multichip packages and other system solutions. Backed by more than 35 years of technology leadership, Micron's memory solutions enable the world's most innovative computing, consumer,...
SYS-CON Events announced today that Pythian, a global IT services company specializing in helping companies leverage disruptive technologies to optimize revenue-generating systems, has been named “Bronze Sponsor” of SYS-CON's 17th Cloud Expo, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Founded in 1997, Pythian is a global IT services company that helps companies compete by adopting disruptive technologies such as cloud, Big Data, advanced analytics, and DevOps to advance innovation and increase agility. Specializing in designing, imple...
SYS-CON Events announced today that HPM Networks will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. For 20 years, HPM Networks has been integrating technology solutions that solve complex business challenges. HPM Networks has designed solutions for both SMB and enterprise customers throughout the San Francisco Bay Area.
Consumer IoT applications provide data about the user that just doesn’t exist in traditional PC or mobile web applications. This rich data, or “context,” enables the highly personalized consumer experiences that characterize many consumer IoT apps. This same data is also providing brands with unprecedented insight into how their connected products are being used, while, at the same time, powering highly targeted engagement and marketing opportunities. In his session at @ThingsExpo, Nathan Treloar, President and COO of Bebaio, will explore examples of brands transforming their businesses by t...
Through WebRTC, audio and video communications are being embedded more easily than ever into applications, helping carriers, enterprises and independent software vendors deliver greater functionality to their end users. With today’s business world increasingly focused on outcomes, users’ growing calls for ease of use, and businesses craving smarter, tighter integration, what’s the next step in delivering a richer, more immersive experience? That richer, more fully integrated experience comes about through a Communications Platform as a Service which allows for messaging, screen sharing, video...
With the proliferation of connected devices underpinning new Internet of Things systems, Brandon Schulz, Director of Luxoft IoT – Retail, will be looking at the transformation of the retail customer experience in brick and mortar stores in his session at @ThingsExpo. Questions he will address include: Will beacons drop to the wayside like QR codes, or be a proximity-based profit driver? How will the customer experience change in stores of all types when everything can be instrumented and analyzed? As an area of investment, how might a retail company move towards an innovation methodolo...
The Internet of Things (IoT) is about the digitization of physical assets including sensors, devices, machines, gateways, and the network. It creates possibilities for significant value creation and new revenue generating business models via data democratization and ubiquitous analytics across IoT networks. The explosion of data in all forms in IoT requires a more robust and broader lens in order to enable smarter timely actions and better outcomes. Business operations become the key driver of IoT applications and projects. Business operations, IT, and data scientists need advanced analytics t...
A producer of the first smartphones and tablets, presenter Lee M. Williams will talk about how he is now applying his experience in mobile technology to the design and development of the next generation of Environmental and Sustainability Services at ETwater. In his session at @ThingsExpo, Lee Williams, COO of ETwater, will talk about how he is now applying his experience in mobile technology to the design and development of the next generation of Environmental and Sustainability Services at ETwater.
WebRTC has had a real tough three or four years, and so have those working with it. Only a few short years ago, the development world were excited about WebRTC and proclaiming how awesome it was. You might have played with the technology a couple of years ago, only to find the extra infrastructure requirements were painful to implement and poorly documented. This probably left a bitter taste in your mouth, especially when things went wrong.
SYS-CON Events announced today that IceWarp will exhibit at the 17th International Cloud Expo®, which will take place on November 3–5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. IceWarp, the leader of cloud and on-premise messaging, delivers secured email, chat, documents, conferencing and collaboration to today's mobile workforce, all in one unified interface
As more and more data is generated from a variety of connected devices, the need to get insights from this data and predict future behavior and trends is increasingly essential for businesses. Real-time stream processing is needed in a variety of different industries such as Manufacturing, Oil and Gas, Automobile, Finance, Online Retail, Smart Grids, and Healthcare. Azure Stream Analytics is a fully managed distributed stream computation service that provides low latency, scalable processing of streaming data in the cloud with an enterprise grade SLA. It features built-in integration with Azur...
Akana has announced the availability of the new Akana Healthcare Solution. The API-driven solution helps healthcare organizations accelerate their transition to being secure, digitally interoperable businesses. It leverages the Health Level Seven International Fast Healthcare Interoperability Resources (HL7 FHIR) standard to enable broader business use of medical data. Akana developed the Healthcare Solution in response to healthcare businesses that want to increase electronic, multi-device access to health records while reducing operating costs and complying with government regulations.
For IoT to grow as quickly as analyst firms’ project, a lot is going to fall on developers to quickly bring applications to market. But the lack of a standard development platform threatens to slow growth and make application development more time consuming and costly, much like we’ve seen in the mobile space. In his session at @ThingsExpo, Mike Weiner, Product Manager of the Omega DevCloud with KORE Telematics Inc., discussed the evolving requirements for developers as IoT matures and conducted a live demonstration of how quickly application development can happen when the need to comply wit...
The Internet of Everything (IoE) brings together people, process, data and things to make networked connections more relevant and valuable than ever before – transforming information into knowledge and knowledge into wisdom. IoE creates new capabilities, richer experiences, and unprecedented opportunities to improve business and government operations, decision making and mission support capabilities.
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at @ThingsExpo, James Kirkland, Red Hat's Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems, described how to revolutionize your archit...
MuleSoft has announced the findings of its 2015 Connectivity Benchmark Report on the adoption and business impact of APIs. The findings suggest traditional businesses are quickly evolving into "composable enterprises" built out of hundreds of connected software services, applications and devices. Most are embracing the Internet of Things (IoT) and microservices technologies like Docker. A majority are integrating wearables, like smart watches, and more than half plan to generate revenue with APIs within the next year.
Growth hacking is common for startups to make unheard-of progress in building their business. Career Hacks can help Geek Girls and those who support them (yes, that's you too, Dad!) to excel in this typically male-dominated world. Get ready to learn the facts: Is there a bias against women in the tech / developer communities? Why are women 50% of the workforce, but hold only 24% of the STEM or IT positions? Some beginnings of what to do about it! In her Opening Keynote at 16th Cloud Expo, Sandy Carter, IBM General Manager Cloud Ecosystem and Developers, and a Social Business Evangelist, d...